Mur de Berlin.

 

Mur de Berlin.

 

 

Capture d'écran

 

 

Les habitants* de Berlin-Est sont interdits d'entrer à Berlin-Ouest en août 1961, au nom de la  Guerre froide  que se livrent les Soviétiques et les puissances alliées basées, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale,  à Berlin-Ouest. Pour cela, la RDA soumise à Moscou, construit un mur double muni d'un chemin de ronde où la surveillance militaire est présente jour et nuit. Il s'agit d'éviter tout contact avec les allemands de Berlin-Ouest qualifiés de facistes par les soviétiques dont l'emprise et l'idéologie sont considérables. Des dizaines de berlinois qui tentent de s'approcher du mur sont fusillés.

 

En 1989, après que plusieurs pays d'Europe de l'Est se soient insurgés contre la soumission à l'Union Soviétique, en RDA le vent de révolte souffle également et après plusieurs manifestations dans les villes d'Allemagne de l'Est, un communiqué est diffusé annonçant que les voyages à l'étranger sont autorisés. Immédiatement, la foule se presse devant le mur et tente d'en franchir les portes bien que les gardes - pas encore informés - tentent en vain de les repousser.

C'est fini, le mur est tombé.

 

0

Image : parismatch.com/

 

12 Novembre 1989.

 

Destruction du "Mur de la honte."

 

* Des milliers de familles sont séparées pendant 28 ans, sans pouvoir ni se voir ni se rencontrer. Les réseaux sociaux inexistants ne peuvent les aider à vivre ces années douloureuses.

 

***