Le Chapeau Rouge.

 

 " Le Chapeau Rouge."

 

Dans la rue Trivalle carcassonnaise, axe est-ouest de communication par la route reliant  Narbonne et la Méditerranée à  Bordeaux et l'Atlantique, était jadis un Relais de Poste parmi une dizaine d'autres.

 

Image : musiqueetpatrimoinedecarcassonne.

Carte postale de 1900.

En signe de reconnaissance professionnelle, les cochers* des voitures de voyageurs tractées par des chevaux portent un chapeau rouge.

Image : steampunk-universe.com/

 

Pendant des siècles, le Relais de Poste est partout une halte d'une importance capitale car le seul transport possible est le carrosse, la diligence ou la simple charrette. La traction de tous ces attelages  ne se fait que par des chevaux dont le nombre est illimité jusqu’au 19e siècle, à une condition : que  les bandes de roues** soient de la largeur imposée par la loi afin de préserver les routes qui ne sont pas encore bitumées.

 

Il est donc indispensable d'accueillir les bêtes fatiguées tout autant que les voyageurs, de les nourrir et les héberger jusqu’au prochain départ du convoi. Les chevaux sont installés en face de l’auberge, à l’« affenage*** »  où ils sont nourris de fourrage qu’en occitan on appelle « afénaje ».

Image:artisanat.ch/

Diligence.

Le Relais est tenu par un Maître de Poste, employé du Roi, auxiliaire de police et correspondant de la Ferme des Postes. Il est souvent propriétaire aisé et influent. Il possède une cavalerie robuste ainsi que des terres pour la nourrir et alimenter son auberge.  Des hommes entretiennent les écuries et un personnel assure la restauration et l'hébergement des arrivants : voyageurs, cochers et chevaux.  Pour les accueillir de nuit, il est tenu d'allumer en permanence une lanterne et d'avoir un postillon de garde. 

  • Il est investi d'un rôle administratif très contrôlé par les pouvoirs royaux d'autant plus  qu'il est auxiliaire de police :
  • - remplir les certificats de route ,
  • - vérifier les passeports obligatoires pour les voyageurs et inscrire ceux-ci sur un registre,
  • - tenir un enregistrement journalier des arrivées et départs des chevaux et des courriers.

 

Le Relais de Poste est donc l'endroit où transite le courrier, transporté par les  cochers qui les acheminent dans d'autres relais de la région et du pays.  Le Maître de Poste en a la charge, obtenue grâce à son Brevet de Maître de Poste. Il perd  cette fonction officielle à la création de La Poste au 19è siècle.

 

Avec le temps, le cheval hennissant est remplacé par le cheval-vapeur ... qui lui ne nécessite pas de foin !

 

Le Chapeau Rouge, Relais carcassonnais de la Trivalle****, n’a plus raison d’être. Il sert alors de  garage  à des camions d’entreprise avant d'être transformé en cinéma des années 1950 jusqu'en 1987. En raison de la configuration des lieux, l’entrée de la salle s’effectue sous la scène et sur le côté. 

 

Le Chapeau Rouge.

Actuellement, Le Chapeau Rouge est une résidence et salle de concert pour les groupes musicaux locaux.

 

 

* Le cocher, aidé des  postillons, conduit les voitures de voyageurs tandis que le  roulier  ne transporte  que des marchandises : barriques, farine, blé, etc

  •  
  • ** Loi édictée par Colbert en 1670 et abrogée en 1851.
  •  

*** A la fin du 19è s. il y a une vingtaine d’affénages à Carcassonne dont le plus important se situe Place Davilla : " L’affenage des trois mulets". Le dernier disparait en 1970, vingt ans après celui de la Trivalle.******

 

**** La rue Trivalle et la rue Barbacane sont situées au pied de la Cité médiévale, et permettent d'accéder à  la ville basse, la Bastide. Deux rues populaires et ouvrières dont la vie sociale de voisinage est très active jusqu'au milieu du 20è siècle. Cependant, elles témoignent d'une grande indépendance d'idées au point que les habitants de la Trivalle considèrent pendant longtemps ceux de la Barbacane comme "les ennemis" ! On ne se fréquente pas. On ne se mélange pas ! L'atmosphère de ces deux rues est encore, à l'heure actuelle, bien différente.

 

 

Si les Relais de Poste régionaux perdurent jusqu'au 19è siècle, Paris n'a pas attendu si longtemps pour créer son premier bureau de poste.

 

***
 

 

Type de contenu