La mine occitane du Tistoulet.

 

La mine occitane du Tistoulet.

 

 

Cette très ancienne mine est abandonnée près d'un petit village perché en haut d'un monticule entouré de vignes. Elle se situe dans les Corbières au sous-sol riche de pierres magnifiques dont les couleurs  à fleur de roche attirent le regard.

 

Photo : Marc Delmotte

 

Village de Montgaillard (aude)

 

Dans cette partie des Corbières où  orchidées et globulaires égaient le maquis et ses nombreuses bruyères, les arbousiers sont rois mais on ne trouve pas " âme qui vive " à part quelques randonneurs avertis, curieux et passionnés.

 

Photo : Marc Delmotte

 

Orchidée sauvage

 

Ici et là, éboulis alternant avec de larges et sombres fissures entre deux praois rocheuses ne dissimulent même pas leurs trésors dont les couleurs s'affichent, étonnent et enchantent.

 

Photo : Marc Delmotte

 

Entrée de la mine du Tistoulet.

 

Exploitée par les Romains sur 5 niveaux reliés par des puits (au nombre de 13) et sur un dénivelé de 150 m., la mine leur permet d'extraire fer et argent à partir du quartz où ils sont inclus.

La roche est essentiellement riche en oxydes métalliques de cuivre si bien que la malachite* est en abondance ainsi que l'azurite** (carbonates). 

 

Photo : Marc Delmotte

 

Affleurements de malachite verte. 

 

Le Moyen-âge, les 17è et 18è s. y trouvent le minerai de fer dont ils ont besoin pour travailler dans les nombreuses forges de la région dont la dernière, Forges de Pyrène***, est temporairement fermée. Et cela décroit ensuite très vite au profit des grandes mines nationales.

 

 

Photo : Marc Delmotte

 

Présence d'azurite bleue piquetée de baryte blanche.

 

Au milieu du 20è s., la baryte**** encore nommée barytine (sulfate de baryum),  minéral blanc, fibreux et lourd, est recherchée pour la composition des boues de forages pétroliers ainsi que des bétons denses  mais peu à peu l'extraction est totalement abandonnée au profit de mines nationales plus riches.

Image : wikipedia

 

Bloc de baryte blanche.

 

Photo : Marc Delmotte

 

Mélange de baryte blanche,

malachite verte

et azurite bleue.

 

* La malachite pulvérisée est utilisée dans la confection de peintures dans l'Antiquité. Cependant les Romains considèrent qu'elle protège de la foudre et de nos jours, elle est vue comme détoxifiante au point d'entrer dans la composition des cosmétiques. Celui qui porte une pierre de malachite sur lui est protégé de ses angoisses car elle rrétablit un équilibre corporel.

 

** L'azurite diminue les douleurs articulaires.

 

*** Les Forges de Pyrène, dans l'Ariège (09) refroidissent encore le métal en fusion par la chute d'eau d'une cuve située sur le toit de l'atelier et le métal est travaillé devant les visiteurs pour en fabriquer des outils.

 

 

Image : tripadvisor.fr/
 

Forgeron de Pyrène.

 

**** La baryte chasse les idées noires, aide à lutter contre les addictions et réchauffe les personnes frileuses.

 

 

 

 

 

 

 

Localisation de la mine du Tistoulet encadrée en bleu.

 

 

***