Connaissez-vous le village de Cailhau ?

 

 

 

Connaissez-vous le village

de Cailhau ?

 

 

 

Entre Limoux et Castelnaudary, en plein cœur du Razès en Languedoc-Roussillon, dans l’Aude, ce village en circulade (tout en rond), en hauteur, face à la blancheur mystique de la chaine des Pyrénées, fait partie d’une trentaine de villages.

 

 

 

 

L’ensemble de ces villages formait un castra. Des textes en attestent l’habitat dès 779. Selon toute vraisemblance, sur le point culminant dénommé La Motte, existe à cette époque un castellum. Aujourd’hui, reste un moulin à vent restauré et entouré de traces d’anciens silos médiévaux.

 

 

L’église construite en 1088, dédiée à Saint Christophe, est toujours une merveille du genre. Sans doute érigée sur les ruines du castellum.

Un clocher y est ajouté au 13è s. Et ce clocher a la particularité d’être couvert de tuiles en céramique verte, héritage du passage des Maures. Ces mêmes tuiles sont remplacées par d’autres tuiles plates identiques, cuites par les artistes de Vallauris en 1925, après qu’un orage ait endommagé la toiture.

 

Une échauguette en brique rouge (18è) tient à rappeller l’ancienneté médiévale de l’édifice bien que le 19è en transforme l’intérieur en gothique et y ajoute des chapelles latérales. Peintures murales et sobre décor de frises créent une atmosphère sobre, personnalisée et chaleureuse. Une des cloches de l’église, datée du 16è s, est classée par les Monuments Historiques.

 

Soucieuse et fière de son patrimoine, la municipalité engage la réfection du clocher en 2002.

 

Cailhau est un village de 200 âmes auxquelles se mêle une importante communauté anglophone. Cailhau est aussi un village  d’artistes. Il entretient le souvenir d’Achille Laugé qui y vécut de nombreuses années avant de s’y éteindre en 1944, après avoir peint de nombreuses toiles de la région.

 

 

 

                                            "Les toits rouges près de Collioure"

 Achille Laugé.

 

 

***