La dernière zone de glace.

 

 

« La dernière zone de glace ».

 

 

 

Face à la fonte inéxorable des glaces de la banquise* pérenne de l'Arctique ou "banquise de mer", face à la dislocation accélérée des arches** de glace qui la soutiennent et à leur extinction possible, le Gouvernement canadien délimite en 2019 une immense "Zone de protection marine".

 

Image : levif.be/actualite/

Effondrement d'une arche de glace.

 

Situé au nord du Groenland et de l’île d’Ellesmere, ce territoire interdit s’appelle :

 

Tuvaijuittuq.

 

« Endroit où la glace ne fond jamais ».

 

 

Image : cbc.ca/news/politics/

 

Ce qui sera, si c’est encore possible ( ?),  le lieu où la survie et la reproduction des poissons, des phoques et des morses ainsi que des ours blancs, pourraient être momentanément assurées. Toute installation ou activité humaine y est strictement interdite jusqu’en 2024.

 

Laisser la faune survivre !

Laisser la faune vivre !

 

Si les ours sont menacés, ils migreront, et le font déjà, vers les premiers villages à la recherche de nourriture. D’autres espèces sont vouées à la mort par dénutrition, noyade ou perte d’abri. Et cependant, aux environs de 2.500 ans avant J.C., la vie existe. Les Inuits peuplent les lieux, vivant de caribous, de poissons et  bœufs musqués. Cette même vie est devenue impossible. Les Inuits sont partis.

 

Comme risquent de disparaître les algues***, indispensables à une vie  aquatique qui contribue à équilibrer l'écosystème, réguler le cycle du carbone et de l'oxygène.   Néanmoins, c'est toute la planète qui doit impérativement se mobiliser pour enrayer le réchauffement climatique qui s'emballe sinon toute action locale est vouée à l'échec. 

 

 

 *

 

 

  • * La glace de la banquise marine est déjà constituée d’eau de mer ; ainsi, lorsqu’elle fond elle ne fait pas augmenter le niveau des mers. Elle restitue ! C’est la banquise dite saisonnière, composée d’eau douce, qui en fondant  se mêle aux eaux plus chaudes des régions du sud et augmente le niveau des mers. Processus précurseur de catastrophe.
  • L’eau de mer doit atteindre -18° pour que la banquise pérenne se reforme. L’eau salée se solidifie en dessous de 0 °.
  •  
  • ** Les arches se forment quand la température descend considérablement. Elles maintiennent la banquise marine, ou pérenne, et bloquent le détroit par lequel les blocs de banquise saisonnière circulent vers le sud par un passage d’une quarantaine de kilomètres de large, entre l’ile d’Ellesmere et le Groenland
  •  

*** Les algues sont une multitude d'espèces végétales différentes,  comestibles ou toxiques, utiles comme engrais pour certaines.

 

Et comme dans la Nature, tout est inextricablement lié en un système d'une organisation éblouissante qu'ignore à ses dépens l'être humain, la fonte glaciaire dérègle évidemment le fonctionnement  naturel et bnéfique du Golfe Stream.

 

***