Pourquoi des moucharabiehs ?

 

 

 

Pourquoi des moucharabiehs ?

 

Pourquoi ? Tout simplement pour clore le sanctuaire sur l'extérieur !

 

Celui des femmes musulmanes date de plusieurs siècles. et  leur sanctuaire est le harem.

 

Lieu  inviolable, interdit, sacré et con-sacré aux concubines.

 

Qu’on ne puisse les voir, ou leur parler, tient dans la surveillance intérieure et la disposition particulière des habitations. Il s'agit de  gérer l'impossibilité que le monde extérieur ne voit les femmes !

A cet effet, des artistes ont créé un système ingénieux et souvent magnifique :

 

le  moucharabieh.

 

Un moucharabieh a deux fonctions :

 

Derrière la dentelle de ses parois ajourées, les femmes du harem, royal ou pas, observent la vie de la rue sans qu’on puisse les voir. Mais à travers les "jours", s'établit aussi un courant d'air avec d'autres ouvertures.

 

Et ... en déposant juste derrière ces treillis en bois  des cruches d'eau en terre cuite poreuse, l'air crée une évaporation qui en rafraîchit le contenu. C'est cette fonction utilitaire - boire, sariba en arabe - qui donne masrabiya d'où Moucharabieh.

 

Le Palais des vents, ci-contre,  à Jaipur au Radjasthan en est une merveilleuse illustration !

 

 

Lors de leur aventure en Terre Sainte, les croisés ne s'en seraient-ils pas inspirés ?

En effet, les grilles du confessionnal, dans la religion catholique, l'évoqueraient aisément. Celle de la porte principale interdit de voir le prêtre qui entend la confession du pénitent. Celui-ci, agenouillé devant une autre grille intérieure, dissimule également son identité au confesseur. En témoigne ce confessionnal de  l'église de Villemagne l'Argentière, dans l'Hérault.

 

D'une pierre deux coups !

 

Les claustras, devenues à la mode, apportent elles aussi de nombreux avantages.   Décoration, division de l’espace sans le rétrécir, aération naturelle, isolement ... relatif  etc...

 

Quant aux jalousies, volets des fenêtres des régions chaudes ... elles ont une origine amusante.  Nul besoin d'explications ! Du terme  gelosiajalousie en italien, l'évocation directe de la jalousie masculine s'exprime au grand jour ! Ces volets aux lames orientables ne servaient donc pas qu'à protéger du soleil ! Les maris jaloux s'imaginaient peut-être leurs épouses à l'abri de toute tentation !

 

Leurs dérivés directs ? Tous les stores actuels d'inspiration "vénitienne" !

 

 

Comme l'air, les idées circulent depuis la nuit des temps et c'est très bien ainsi ...

 

 

***