Confucius et son influence.

 

 

Confucius et son influence.

 

 

 Image : Encyclopedia Britannica.

 

Gouache sur papier – 1770.

 

Confucius.

 

 

Du 8è s. au 5è siècle av. J.C., la Chine vit une période appelée Des Printemps et des Automnes. Elle est alors morcellée en une multitude de petits états quasi autonomes et rivaux où les chefs appartiennent tous à la lignée impériale dont l'autorité est complètement éclatée, conséquence de l'incompétence de la dynastie Zhou à assurer l'unité et la cohérence de l'Empire.

 

En 551 av. J.C., naît Kongfuzi, d'une famille de guerriers dont il sera le premier à refuser de porter les armes bien que son arrière-grand-père soit Ministre de la guerre. Son père, gouverneur de la province de Shandong, à l'est de l'Empire, meurt lorsqu'il a trois ans et laisse sa famille dans la grande pauvreté.

 

Image : wikipedia.fr

Province de Shandong.

 

L'enfant est doué. Il se consacre aux lettres et à la philosophie. Devenu adulte, cet homme de 2 m 06 (son père mesurait 2 m 20) parcourt le pays à la rencontre du taoïste  Lao Tseu.*

 

 

Quatre siècles après la naissance de Kongfuzi, un historien chinois, Sima Qian, écrit la biographie de ce personnage hors du commun, rebaptisé Confucius, au 16è s., par les jésuites, missionnaires en Chine.

 

Les dynasties régnantes s'inspirent de ses préceptes afin de réunifier et stabiliser l'Empire. Comment ? En prônant l' "homme de bien", comme l'appelle Confucius, fondement des vertus universelles. En répandant l'humanisme dans toutes les sphères de la société à tel point que les fonctionnaires, sous la dynastie Han, sont tous des lettrés, appelés "mandarins" ! On évoque aussitôt, avec ironie, le renversememnt des "mandarins" universitaires occidentaux lors des évènements de Mai 68 !

 

Banni sous la présidence de Mao, Confucius** est réhabilité par son successeur dont le seul but est de s'affranchir des valeurs universelles occidentales des droits humains pour ne glorifier que les vertus spécifiquement asiatiques. Un état, un chef.

 

Gouverner dans cette optique, dévoyée avec le temps et les aléas politiques - ce n'était pas le projet de Confucius - renforce le  gouvernement chinois qui, au nom de valeurs ancestrales, retient la prépondérance du chef unique et sans partage afin d'établir puissance, cohésion et stabilité.

 

 

* Lao Tseu,, contemporain de Confucius,,est représenté comme un vieillard à la barbe blanche, parfois monté sur un buffle sur lequel il parcourt l'Empire.

 

Image : wikipedia.fr

Création : Ming dynasty (1368–1644)

 

* Actuellement, 584 Instituts Confucius existent en Chine. Sur le modèle des Alliances Françaises, les Instituts Confucius, de plus en plus nombreux dans le monde entier, ont pour but de promouvoir la culture et la langue chinoise sans intervention politique. Ils sont la base de la puissance chinoise organisée mais modérée, son soft power mondial actuel !

 

Image : chine.in/guide/

Logo des Instituts Confucius.

 

***