Les Dardanelles.

 

Les Dardanelles.

 

 

Lieu bien connu de tous mais difficile à situer !

 

Image : milguerres.unblog.fr/

 

Dès le 17è s., le détroit des Dardanelles

 

est source de nombreux conflits.

 

1915. La Première Guerre Mondiale s'étend en Europe. Winston Churchill décide d’ouvrir un second terrain de conflit armé, dans le sud, pour occuper et ralentir les Turcs, alliés des Allemands et de l’Autriche-Hongrie qui font bloc pour envahir l'ouest.  Sa flotte s’empare du détroit des Dardanelles*, une soixantaine de kilomètres reliant la mer Egée et la mer de Marmara. Tout en remontant jusqu’à Constantinople, il pense ainsi occuper la Turquie et, de ce fait, l’affaiblir sur le front européen.

 

Autres avantages pressentis : accès facile des Russes à la Méditerranée, par la mer Noire,  et protection du canal de Suez pour les Egyptiens.

 

Or, le passage est étroit (1 à 4 kms, profond de 55 à 103 m.), et la défense ottomane a vite fait de pilonner les Britanniques qui ont minimisé sa puissance. De plus, peu de troupes opérationnelles sont amenées sur place. Troisième erreur majeure, les Britanniques avertissent les Turcs qu’ils organisent une attaque terrestre imminente, appuyée par leurs propres alliés que sont les Australiens, les Néo-Zélandais, les Français et les Irlandais !

 

Mustapha Kemal**en prend acte.

Il réunit ses troupes qui ont déjà détruit un grand nombre de navires britanniques. Mieux organisées que les Britanniques, elles déciment aisément les envahisseurs qui s’écroulent sur les plages. La chaleur, le typhus et la typhoïde font aussitôt des ravages.  La situation est dramatique. Irréversible. C'est un massacre pou les Britanniques.

 

Ne tirant aucun profit de ses erreurs, quelques mois plus tard  la Grande Bretagne tente une nouvelle offensive qui subit le même sort.

La prise des Dardanelles se solde à nouveau par un échec cuisant et retentissant pour W. Churchill. Le bilan est de 46.000 tués, 86.000 blessés et 258.000 morts de maladies.

La Grande Bretagne s'en souvient encore ! La France a presque oublié car Verdun et son propre carnage ont occulté " l'affaire des Dardanelles".

 

En 2022, les Turcs ont voulu célébrer leur victoire des Dardanelles en inaugurant un splendide pont suspendu, le plus long du monde, qui relie les deux rives du détroit sur une longueur de 3 kms 563 ! Délaissant le ferry et sa traversée de 90 minutes, les Turcs empruntent dorénavant le pont en voiture et sont sur l'autre rive en 6 à 7 minutes, pour 2,5 milliards d'euros de travaux et une économie substantielle de transport maritime de 465 millions annuels.

 

Image : futura-sciences.com

" Le pont 1915 des Dardanelles"

 

commencé le 18 mars 2017,

 

inauguré le 18 mars 2022,

 

jour anniversaire de la victoire turque.

 

* Cet étroit passage naturel est connu dans l'Antiquité sous le nom de Hellespont puis comme détroit de Gallipoli***, nom de la ville située au nord de la péninsule.

Très important lieu stratégique hautement surveillé et protégé, il relie l'Europe à l'Asie et en particulier la Turquie européenne à la Turquie asiatique.  Lien entre les mers de Marmara, Egée et Méditerranée, il donne aussi accès à la mer Noire (et à la Russie) par le détroit du Bosphore où se situe Istamboul, l'ancienne Constantinople.

 

** Mustapha Kemal Atatürk.

 

*** Connu sous le nom de détroit de Gallipoli depuis le "massacre" des Dardanelles dont les pires combats navals et terrestres se situent près de Gallipoli.

 

 

***

 

 

 

 

Type de contenu