Le Grand Chasseur mythique du Louvre.

 

 

Le "Grand Chasseur" mythique

 

du Louvre parisien.

 

 

Philippe Auguste, roi de France de 1180 à 1223, fait bâtir une forteresse aux limites campagnardes de son bon vieux Paris qu'il protège du même coup d’une enceinte* de pierre sur les deux rives de la Seine. C’est son droit. Il est souverain. Et si cela coûte cher, les Templiers** prêtent les fonds nécessaires.

 

 

Image : wikipedia.fr

 

La forteresse du Louvre

 

Dans la première moitié du 13è siècle, s’élève d’abord le donjon puis le château-forteresse du Louvre destiné à domicilier la garnison. Selon l’héritage germanique reçu des Francs, louvre est la traduction de loewer (ou louar) signifiant château fort dans un environnement de loups. Il est vrai que cet édifice royal nouveau est loin du centre de Paris et en pleine nature. 

 

L'emplacement choisi est une légère élévation qui, selon les croyances, est un lieu sacralisé : une butte de terre - et a fortiori un château - comportent des souterrains. Et, qui plus est, l'une et l'autre sont baignés par la Seine aux eaux symboliquement purificatrices. L'endroit est donc sacralisé.

 

Dans l'esprit de l’époque, et depuis bien longtemps, les souterrains sont le repère occulte d’êtres mythiques. Ici, vit le Grand Chasseur qui poursuit et rabat les néophytes vers le droit chemin. Ce personnage redouté, et qui circule librement, peut aussi être Grand Destructeur et, dans cette réclusion initiatique, ramener l’ « initié »,  vers la mort aux sensations et plaisirs terrestres pour découvrir et accéder à une spiritualité qu’il ne connait pas.

 

Le Grand Chasseur-Destructeur perdure très longtemps dans les mémoires et on peut se demander si l’esprit humain n’éprouverait pas la nécessité d’y croire, bien que le Diable se soit déjà largement installé en concurrent. Qu'à cela ne tienne, cela n'empêche pas  d'autres personnages de sévir dans différents quartiers de Paris et cela depuis des siècles. En témoignent le Dragon de la Bièvre, le Géant Isoré ou l’Homme Rouge des Tuileries, au 16è siècle, inspirant des titres de publications.

 

 

 

 

Le paganisme demeure longtemps enfoui dans la mémoire et le christianisme s’en accommode plus ou moins bien avec le temps.

 

 

* L'enceinte de Philippe Auguste enferme Paris et ses deux rives : elle comporte 39 tours sur la rive droite et 38 sur la rive gauche. Elles ont 15 m. de haut et 6 m de diamètre tandis que les murs font au minimum 1 m. d'épaisseur.

L'enceinte est  perçée de 15 portes munies de herses et  sous la surveillance d'archers. A cela s'ajoutent plusieurs poternes, ouvertures qui sont murées à la hâte si la sécurité de la ville est menacée par des émeutes.

 

 

Image : paris1200.fr/

 

Sur la rive droite, en haut de l'image, le quartier marchand

et

sur la rive gauche, le quartier des étudiants.

 

 

** Les Templiers, tout puissants entre le Roi et le Pape, sont exterminés au 14è siècle sous prétexte d'hérésie. En réalité, le pouvoir royal, en manque d'argent, s'approprie ainsi  leur immense fortune. Ils sont remplacés par les banquiers Lombards.

 

 

***