Océan et mer - eau salée - eau douce

 

Océan et mer  

 

 eau salée – eau douce

 

 

Un océan entoure un continent et repose sur un fond volcanique* constitué de lave rapidement refroidie  dès son émission, basique, et de ce fait se transformant en ce qu’on nomme le basalte.

Un océan est beaucoup plus profond que la mer posée, elle,  sur la croûte continentale. 

 

Lorsque notre planète s'est formée, la vapeur d’eau émise en très grande quantité se condense tandis que des gaz, en particulier  soufre et chlore, se dissolvent dans l’eau constituée et le soufre devient sulfate. C’est le début du goût salé de l’eau. Des milliers d'années passent. L’érosion des roches de la croute continentale, le ruissellement des fleuves qui se jettent dans les océans libèrent et transportent magnésium, potassium, calcium. Et sodium. Couplé au chlore, c’est le chlorure de sodium qui devient majoritaire. Le sel.

On estime une moyenne de 35 g/l ( 6 c. à café) le taux  moyen de salinité des océans dont certains sont plus ou  moins salés selon le degré de  pluviosité tropicale à  laquelle ils sont soumis ou le taux d’évaporation due à la chaleur de certaines zones du globe.

 

Si un océan entoure un continent, une mer est, au contraire, entourée  de terres continentales. Elle est aussi beaucoup moins profonde et repose sur la croute terrestre. Entièrement fermée ou reliée à un océan - ou une autre mer - par un détroit plus ou moins large. La salinité y est supérieure (environ 40 g/l ) puisque chaleur et évaporation favorisent la concentration** du sel.

Image :  cosmovisions.com/

 

La Mer Rouge.

 

Ce n’est pas le cas de la Mer Baltique, alimentée par des fleuves d’eau douce apportée par la fonte des neiges, et dont l’évaporation est quasiment nulle.

 

Cependant, il est très intéresssant de constater - avant même de l'avoir mesurée - la différence de salinité entre deux mers qui se rejoignent ! Les eaux de la Mer du Nord et celles de la Mer Baltique n'ont pas la même couleur ... seule raison, la différence de salinité.

 

Image: google.fr/search

 

Image : .koreus.com

Rencontre des deux mers.

A gauche, la Baltique, à droite la Mer du Nord.

 

 

Pourquoi, depuis tant de millions d’années où se sont accumulés les sels  minéraux, les eaux de la planète ne sont-elles pas encore plus concentrées  ?

Il y a apport important de sels minéraux par les fleuves qui érodent les roches mais il y a aussi des pertes "naturelles". Le calcium par exemple est absorbé par de nombreux organismes qui, au cours du temps, forment des sédiments calcaires.

 

Image : sur-la-plage.com/

C’est le cas du corail.

 

Le corail est composé de minuscules animaux au squelette calcaire qui se soudent les uns aux autres et servent de refuge et nourriture à d’autres organismes vivants et à des algues.

 

Le fond argileux de certaines parties océaniques absorbe  quant à lui du potassium. Les dorsales océaniques concentrent plutôt sodium et magnésium. Un équilibre  permanent s’est organisé au cours du temps long. Un équilibre bousculé par le réchauffement climatique et la pollution considérable et destructrice des fonds marins.

 

  •  
  • * Il y a 4 milliards d’années, la Terre était une vaste collection de volcans actifs.   

 

** C'est cette concentration de sel, dans les régions où le soleil brille la plus grande partie de l'année, qui est à l'origine des marais-salants.

 

Quant à la Mer Morte, elle porte bien son nom !

 

***

 

 

 

 

 

Type de contenu