Des "revenants" au Tibet ? Microbes, virus et bactéries.

 

Des " revenants " au Tibet ...

microbes,

virus et bactéries.

Image : science-et-vie.com/

Tous ces micro-organismes, dont le profane sait mal la définition et la différence, sont en train de revenir à la vie, après avoir été enfouis pendant des millions d’années dans les neiges et glaces éternelles qui ne le sont plus du tout au 21 siècle.

Bien que microbe signifie « petite vie », il ne  constitue  pas, loin de là, un petit danger pour l’humanité !

Tous ces agents dangereux et potentiellement responsables  de futures épidémies ne sont pas sensibles aux thérapeutiques actuelles si perfectionnées soient-elles et leur retour à la vie active est dramatique. Des catastrophes sanitaires nous guettent et nous sommes avertis.

Dégagés de leur enfouissement dans une température perpétuellement négative, ils ressuscitent  dans  leur  parfaite intégrité. Avec la montée diabolique de cette même température  qu’on ne sait, ou ne peut, réguler, l’accélération du dérèglement climatique est dorénavant presque à impossible à stopper. Il augmente les risques. Nous savons comment traiter les maladies dues à certains agents pathogènes connus qui ressurgissent dans nos vies mais nous ignorons tout pour les autres. Les habitants des régions concernées que sont, entre autres,  les hauts plateaux du Tibet, seront les premiers touchés.

La transmission mondiale sera très rapide grâce aux communications  des hommes et des marchandises, au tourisme, etc...Toute la chaine de l’Himalaya est concernée. Pour ne parler que d’elle sur la planète entière !

 

Et non seulement les micro-organismes pathogènes réorganisent leur virulence  mais le pergasol dégage maintenant le méthane retenu sous la neige et la glace pendant ces milliers d'années. Le gaz rejoint l’atmosphère en augmentant le Co2. Nous sommes bien entrés dans une spirale mortifère pour laquelle les particuliers, et surtout les Etats, font trop peu pour la ralentir.

Image : cnews.fr/science/2022-07-09

Jusqu’à présent, les scientifiques font officiellement état de 968 espèces différentes de micro-organismes divers (dont 80% sont inconnus) et pour lesquels ils  établissent un catalogue des génomes qui leur permettra peut-être de créer vaccins et thérapies. Il y en aura beaucoup plus au fur et à mesure de l'avancement de leurs recherches et de l’augmentation des surfaces où la neige ne demeure plus qu'en hiver. Elles représentent 80% de la couverture glaciaire tibétaine. 

 

La NASA a lancé un satellite muni d'un équipement laser capable de renvoyer à la Terre les mesures  de la glace et de son épaisseur ainsi que tous les plus petits mouvements  des surfaces étudiées. Des renseignements d'une précision extrême mais qui ne ralentissent pas pour autant la rapidité de la fonte.

Dans la chaine vivante de la planète rien ne fonctionne isolément. Chaque maillon est solidaire du précédent et du suivant et ... nous l'ignorons ... volontairement. Et cette chaine vivante se trouve également parfois enfermée dans les minéraux.

***

Type de contenu