Ce que raconte le Pilier des Nautes.

 

Ce que raconte

 

le Pilier des Nautes.

 

 

Tous les éléments naturels impressionnent le Parisii. Arbres gigantesques et sombres forêts, tonnerre et foudre, pluie et inondations, soleil, lune et sa transformation quotidienne  ... tout est pour lui régi par un personnage divinisé à l’image de l’homme, dont les pouvoirs sont sur-humains et avec qui il est préférable d’être en bons termes ! D’où les offrandes, les rites et sacrifices destinés à être agréable à tous ces "gestionnaires spécialisés" pour éviter leur colère. S'assurer de leur bonne volonté et de leur protection.

 

Ce sont les dieux gaulois

 

sculptés sur le Pilier des Nautes.

 

Afin de faire connaissance avec trois d’entre eux, rendons-nous chez les Abbés de Cluny, actuel Musée du Moyen-âge* dans le 5è arrondissement de la capitale.

 

Image : wikipedia.fr

Hôtel de Cluny - Musée du Moyen-Age.

 

 

Dans le frigidarium romain, vestiges des Thermes que longe le Boulevard Saint-Michel, on peut voir quatre morceaux de pierres cubiques dont l'ensemble forme le Pilier des Nautes. Il est érigé à la gloire de Tibère sur l’île Sainte (Ile de la Cité), en 14 ap. J.C., par la toute puissante Corporation des Bateliers dont la Seine est le centre de son activité commerciale et qui décide d’honorer le nouvel empereur romain, en siège dans la Civitas parisiorum, Cité des Parisii. Une telle initiative   affirme officiellement sa propre culture celto-gauloise ! Sa puissance indéniable face à l'envahisseur.

 

Beau coup diplomatique.

 

 

Certains blocs sont incomplets mais d'autres représentations mythologiques de la même époque permettent une reconstitution fidèle des  personnages d'origine.

 

Image : researchgate.net/figure/

 

 

Ainsi, nous découvrons un dieu manuel qui protège le vaste lieu de vie boisé des habitants. Un bûcheron. Il répond au prénom d’Esus - un beau costaud barbu que nous voyons à l’œuvre - il élague un arbre avec une serpe. Son champ d'action correspond  aux très nombreuses forêts qui entourent la civitas. Les essences qui y pousssent se retrouvent dans la pérénité des municipalités actuelles ... Le Chesnay, Herblay, Aulnay sous bois, etc...  

 

Image : lang-litt-liv.over-blog.com

Esus

Le second, dont ne reste que la tête, est un intellectuel, un philosophe, un sage assis en tailleur. Cernunnos. Le dieu cornu. Il porte des bois de cerf car il vit dans la sérénité des sylves profondes et silencieuses. Grâce à sa présence sur le chaudron de Gundestrup, on peut reconstituer son personnage et la symbolique qu'il représente. Sur ses genoux, une bourse (ou une corne d'abondance) répand de la monnaie comme si l’accès à la connaissance et à la sagesse avait un prix. Un cordon la relie à ses oreilles, réceptacle de la parole, tandis que des torques** gauloises ornent ses cornes.

 

Image : wikipedia.fr

Cernunnos sur le Pilier des Nautes.

 

Image : wikipedia.fr

Cernunnos sur le chaudron de Gundestrup. 

 

Le troisième ? Smertrios, un tout jeune homme qui s’apprête à écraser la tête d’un serpent.   Protecteur dans lse combats guerriers et pourvoyeur de richesses que ne manquent pas d’apporter ces mêmes combats. C’est aussi lui qui protège les troupeaux.

 

Image : /archeologie.culture.fr/ 

Cliché ©A. Chauvet / C2RMF. Dessin ©J.-P. Adam

Smertrios reconstitué.

 

Pour les Parisii, gaulois matinés de celtes, ces trois divinités ne sont pas seules. La plus importante est évoquée sur un autre bloc où un taureau porte trois grues sur son dos. Il se nomme Tarvos Triganarus – le dieu au taureau, compagnon inséparable de Teutatès*** qui exige des sacrifices humains sanglants. Teutatès, encore appelé Dis-Pater, est le chef. Le Père de tous les dieux. Celui qui régit la vie de l'homme face aux aleas climatiques.

 

Image : fr.wikipedia.org/ 

Tarvos triganarus.

 

Comment le savons-nous ?

 

Grâce aux scènes que des artistes celtes ont gravées sur pierre ou métal et en particulier celles, extrêmement explicites, qui sont représentées sur un ustensile, ou objet de culte, un chaudron.  Le célèbre "chaudron de Gundestrup" **** se lit comme une bande dessinée. Il raconte la nature des sacrifices humains pratiqués sous la houlette de Teutatès.

 

*

 

* Entrée rue Sommerard, nom du collectionneur éclairé qui loue en 1833 les six pièces du premier étage de l’Hôtel des Abbés de Cluny pour y exposer ses collections à l’intention du public. L’Hôtel est construit, par les Abbés de Cluny, sur une partie des ruines des Thermes romains, achetés en 1334, pour y bâtir un pied-à-terre parisien.

 

** Les torques sont des colliers, ou bracelets, en fils métalliques tordus sur une épaisse tige. Ils sont en fer, en argent, en or. Le mot vient du latin torqueo signifiant tordre.

 

*** En celte, teuta signifie tribu – en seraient issus les Teutons. Teuta, dit-on, serait à l’origine de deutschland et de dutch, racine néerlandaise.

 

**** Gundestrup est le nom d'une tourbière danoise où, depuis très longtemps, vivent des Celtes qui, avec le temps, émigrent vers l'Ouest de l'Europe.

 

La civitas parisiorum est l'embryon de PARIS.

 

***